Symposium international / École d’été: entretien avec Marie Langevin, codirectrice de l’OFDIG

18 juin 2024

Alors que l’École d’été au Maroc approche à grands pas, nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec Marie Langevin, codirectrice de l’OFDIG. En effet, Marie nous partage des perspectives inspirantes et son engagement pour la recherche féministe sur l’égalité femmes-hommes.

Propos recueillis par Sarah Naciri et Mouna Douab

Question: Pourquoi avoir choisi le Maroc ?
Réponse: D’abord car il nous importe à l’Observatoire d’être ancré·es dans différents contextes afin de remplir notre mission envers l’avancement de l’égalité femmes-hommes. Nous avons eu l’occasion de développer des relations privilégiées avec certaines régions de la Francophonie, en lien avec les directions régionales de l’AUF et des cochercheuses. Dans le cas du Maroc, nous avons la chance de compter sur un engagement fort de la direction régionale de l’AUF et sur des partenaires de recherche tout aussi engagés.

Q.: Comment pensez-vous l’égalité femmes-hommes dans les milieux académiques ?
R.: Comme un objectif fondamental qui vise à établir des relations égalitaires entre les genres dans les milieux de la recherche et de l’enseignement supérieur. Ces milieux devraient ainsi être des lieux où les opportunités de contribution à l’avancement de la science sont équitablement réparties, et ce, à tous les échelons de nos institutions académiques.

Q.: Quelle est l’importance de promouvoir la recherche féministe francophone?
R.: La recherche féministe est absolument nécessaire pour comprendre les défis qui entravent les processus en faveur de l’égalité. Pour la francophonie scientifique, cette recherche est fondamentale pour saisir la nature et l’ampleur de ces défis et pour nous permettre de les relever et de définir des voies d’action en partenariat avec les milieux pratiques.

Q.: Pourquoi poursuivre un dialogue international à l’OFDIG?
R.: Alors que l’atteinte de l’égalité femmes-hommes est un objectif qui nous unis, aucune grille d’analyse spécifique ne peut prétendre saisir la complexité des défis à relever, ni connaître les solutions à mettre en œuvre dans les différents contextes. La pluralité des contextes et l’imbrication à différentes échelles des facteurs qui entravent l’atteinte de l’égalité nous placent devant la nécessité de multiplier les points de vue. Nous désirons donc dialoguer pour partager nos compréhensions des problèmes et pour enrichir nos perspectives pratiques pour l’égalité..

Pour découvrir la programmation complète du prochain Symposium international de l’OFDIG qui se tient au Maroc du 1er au 5 juillet, cliquez ici.

À découvrir

Non classé
5 juillet 2024

Lancement au Symposium international à Rabat d’un nouveau balado d...

Événements
4 juillet 2024

Jour 5 : Dernier jour de l’École d’été de l’OFDIG sur l’égalité femmes-h...

Événements
4 juillet 2024

Jour 4 : jeudi 4 juillet, conférences et débat sur l’égalité femmes-homm...

-

Symposium international / École d’été: entretien avec Marie Langevin, codirectrice de l’OFDIG

18 juin 2024

Alors que l’École d’été au Maroc approche à grands pas, nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec Marie Langevin, codirectrice de l’OFDIG. En effet, Marie nous partage des perspectives inspirantes et son engagement pour la recherche féministe sur l’égalité femmes-hommes.

Propos recueillis par Sarah Naciri et Mouna Douab

Question: Pourquoi avoir choisi le Maroc ?
Réponse: D’abord car il nous importe à l’Observatoire d’être ancré·es dans différents contextes afin de remplir notre mission envers l’avancement de l’égalité femmes-hommes. Nous avons eu l’occasion de développer des relations privilégiées avec certaines régions de la Francophonie, en lien avec les directions régionales de l’AUF et des cochercheuses. Dans le cas du Maroc, nous avons la chance de compter sur un engagement fort de la direction régionale de l’AUF et sur des partenaires de recherche tout aussi engagés.

Q.: Comment pensez-vous l’égalité femmes-hommes dans les milieux académiques ?
R.: Comme un objectif fondamental qui vise à établir des relations égalitaires entre les genres dans les milieux de la recherche et de l’enseignement supérieur. Ces milieux devraient ainsi être des lieux où les opportunités de contribution à l’avancement de la science sont équitablement réparties, et ce, à tous les échelons de nos institutions académiques.

Q.: Quelle est l’importance de promouvoir la recherche féministe francophone?
R.: La recherche féministe est absolument nécessaire pour comprendre les défis qui entravent les processus en faveur de l’égalité. Pour la francophonie scientifique, cette recherche est fondamentale pour saisir la nature et l’ampleur de ces défis et pour nous permettre de les relever et de définir des voies d’action en partenariat avec les milieux pratiques.

Q.: Pourquoi poursuivre un dialogue international à l’OFDIG?
R.: Alors que l’atteinte de l’égalité femmes-hommes est un objectif qui nous unis, aucune grille d’analyse spécifique ne peut prétendre saisir la complexité des défis à relever, ni connaître les solutions à mettre en œuvre dans les différents contextes. La pluralité des contextes et l’imbrication à différentes échelles des facteurs qui entravent l’atteinte de l’égalité nous placent devant la nécessité de multiplier les points de vue. Nous désirons donc dialoguer pour partager nos compréhensions des problèmes et pour enrichir nos perspectives pratiques pour l’égalité..

Pour découvrir la programmation complète du prochain Symposium international de l’OFDIG qui se tient au Maroc du 1er au 5 juillet, cliquez ici.

À découvrir

Non classé
5 juillet 2024

Lancement au Symposium international à Rabat d’un nouveau balado d...

Événements
4 juillet 2024

Jour 5 : Dernier jour de l’École d’été de l’OFDIG sur l’égalité femmes-h...

Événements
4 juillet 2024

Jour 4 : jeudi 4 juillet, conférences et débat sur l’égalité femmes-homm...

-